Hopeless Dreams
Bienvenue sur Hopeless- Dreams



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La garde des Volturis

Aller en bas 
AuteurMessage
Alice Cullen
Première Rencontre
avatar

Messages : 276
Localisation : Forks

Moi
Age: 19 ans en apparence
Love: Jasper
Statut: Vampire végétarienne

MessageSujet: La garde des Volturis   Ven 3 Juin - 13:41

Jane Volturi -> Libre

Alec Volturi -> Libre

Heïdi Volturi-> Libre

Démétri Volturi -> Libre

Renata Volturi -> Libre

Félix Volturi -> Libre

Nahuel Volturi -> Libre

_________________________________________________

My heart stops
When you look at me
Juste one touch
Now baby I believe
This is real
So take a chance
And don't ever look back
Don't ever look back

Jasper ♥️



Dernière édition par Alice Cullen le Dim 5 Juin - 16:21, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Cullen
Première Rencontre
avatar

Messages : 276
Localisation : Forks

Moi
Age: 19 ans en apparence
Love: Jasper
Statut: Vampire végétarienne

MessageSujet: Re: La garde des Volturis   Ven 3 Juin - 13:55





13 ans
25/03/1631
Italienne
Vampire sanguinnaire
PERSONNALITÉTétueFroideColériqueCourageuseFranche
Volturis
Jane Volturi

Orpheline, Jane fut placée dans un orphelinat miteux aux USA, à Salem. Elle y alla avec Alec, futur Volturi également, son frère jumeau, et également meilleur ami. Elle rencontra à ses douze ans Aro, qui après avoir décidé de la transformer ainsi qu'Alec,les trouvant très prometteur préféra attendre qu'elle grandisse un peu.Préférant les transformer une fois adultes, ou au moins avec quelques années de plus Elle fêta ses treize ans alors que la chasse aux sorcières de Salem battait son plein, en 1627.
Accusée à tort de sorcellerie avec frère, Jane fut condamnée à être brûlée vive jusqu'à ce que mort s'ensuive. Espérant vainement un sauvetage par Aro qui ne vint jamais, elle passa quatre mois en cellule, solitaire, à attendre qu'Alec et elle passent au bûcher, connaissant la pire torture qu’en enfant puissse connaître. Hués par tout Salem, les deux enfants furent mené à l'échafaud par un matin frais de septembre. Jane chercha en vain la tête aux cheveux noirs parmi l'assemblée hostile,espérant vainement, que lui les sauverait d’une mort certaine. Elle fut amenée sur le bûcher la première, puis Alec l'y rejoignit. Elle vécut de très pénibles secondes, même minutes, qui lui parurent des années, à être l'impuissante proie des flammes montantes, lui brûlant la peau, une douleur immense la submergeant. Alors qu'elle suffoquait, à deux doigts de perdre pied,prête à mourir Aro fendit la foule, massacra le bourreau et repartit avec Jane et Alec sous le coude, le tout sans être vu de la foule, qui crut le bourreau tombé accidentellement dans les flammes et les deux jeunes gens disparus à jamais dans l'incandescent brasier. Croyant que c’était ainsi, que finissaient les sorcières.mais Aro n’en avait pas fini avec eux, et retourna massacrer entièrement le village, n’épargnant personne, mécontent d’avoir du hâter leur transformations.
Aro déposa ses deux protégés dans un hôtel miteux et les y transforma. Dès leur passage dans la race des Sang Froid, il les mena dans Volterra où Jane fut encadrée et devint membre à part entière des Volturi. Y trouvant une vraie famille.Et s’intégant parfaitement Elle suivit Aro dans son suivi des exploits de Naopléon, et aima beaucoup passer du temps dans les camps de concentration, à utiliser son don au profit des Nazis.Son don qui était née à cause de l’immense douleur resentit pendant qu’elle étit la proie des flammes,en voulant à la terre entière, et surtout aux humains, prend un plaisir très sadique à les torturer De retour à Volterra après la guerre d'Indochine, elle y reste jusqu'au moment de rejoindre Aro à Forks pour l'aider dans sa tâche.n’aimant pas rester trop longtemps loin de son protecteur, et puis elle voulait faire payer aux Cullen de contrdire les plans d’Aro, et surtout à Edward, qui avait refusé de les rejoindre, ayant éprouvéé un réel plaisir à le torturer sous les yeux d’Alice, et surtout de Bella, qui en plus d’avoir le culot d’aimer un vampire,et de se faire protéger par les Cullen, résistait à tout les dons des vampires, rendant Jane folle de rage.

INFORMATIONS


    DON: Torturer les gens par la pensée
    STATUE SOCIALE: Célibataire
    AVATAR: Dakota Fanning



_________________________________________________

My heart stops
When you look at me
Juste one touch
Now baby I believe
This is real
So take a chance
And don't ever look back
Don't ever look back

Jasper ♥️



Dernière édition par Alice Cullen le Ven 3 Juin - 14:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Cullen
Première Rencontre
avatar

Messages : 276
Localisation : Forks

Moi
Age: 19 ans en apparence
Love: Jasper
Statut: Vampire végétarienne

MessageSujet: Re: La garde des Volturis   Ven 3 Juin - 14:01

image 200*400

13 ans
25/03/1631
Italien
Vampire sanguinnaire
Volturis
Alec Volturi
L'été, au doux été, une brise fraiche venait raffraichir les visages suants des habitant de Vérone, en Italie. Celui d'Iris plus que les autres, car elle souffrait le martyre dans sa grande chambre, dans son grand lit, sur ses grands draps blancs. Cela faisait maintenant quelques heures qu'elle souffrait souffrait et re-souffrait, devant elle un médecin qui l'encourageait, du moins un soit-disant médecin, car à cette époque on était jamais sur de la fiabilité de ces médecins. A côté d'elle se trouvait un jeune homme nommé Gennaro, il tenait dans ses bras une adorable petite fille, qui gazouillait tranquillement, ainsi lavée et enroulée dans un châle, cela faisait dix bonnes minutes qu'elle était venue au monde, enfant unique et déjà choyée et aimée. Mais ce statue de petite princesse ne dura pas très longtemps car déjà, son frère jumeau, âgé de seulement dix minutes de moins, pointait le bout de son nez. Mais ces dix minutes resteraient gravée à jamais dans l'esprit de Jane. Elle était la plus grande et donc la plus forte, d'après elle. Alec vint alors au monde, pour le plus grand soulagement de sa mère Iris, qui n'en pouvait plus, quelques minutes après l'accouchement, après avoir pousser un long soupir et lorsqu'elle vit son fils, elle tomba dans un profond sommeil.
Alec et Jane étaient de vrais jumeaux. Rien, ormis peut-être leur sexe, ne les différenciait. Ils avaient tout d'une vie parfaite. Leurs parents les aimaient tout deux, ils étaient bien élévés, avaient de belle ambitions, du moins pour leur jeune âge. Faute d'être beaucoup plus riche que certains, la petite famille se fondait dans la masse et vécurent ainsi tranquille. Mais Alec et Jane furent constamment en compétition. C'est surement comme sa entre frère et soeur, et plus encore quand ils sont jumeaux. Il faut dire que faute de s'entendre à merveille, chacun essayait de briller auprès des parents. C'est ainsi qu'ils ne s'entendirent pas vraiment.
Mais quelques années après la naissance des jumeaux, Iris et Gennaro ressentir le besoin de refaire un enfant. Peut-être car ils n'étaient pas satisfait des deux qu'ils avaient là, à se disputer à longueur de journée. Neuf mois plus tard naquit alors une jolie petite fille, Silvia l'appela-t-on. Bien qu'elle ne fit jamais rien de mal ou de déplacé, Alec et Jane décidèrent tout de suite de la détester. La pauvre enfant fut constamment mise à l'écart, et si ce n'était pas car les deux ainés étaient jumeau, c'était car elle était trop jeune, d'après les "tyrans" du moins. Silvia avait tout de la jeune fille modèle, elle ne se plaignait de rien et accusait chaque coups qu'on pouvait lui porter. Cela agaçait d'avantage Alec et Jane qui renforcèrent leur méchansté. Mais Alec plus que Jane sans doute. La jeune garçon était déjà dans l'ombre de sa parfaite soeur, il n'avait pas besoin d'une autre enfant modèle pour le détrôner devant ses bien-aimés parents. D'ailleurs, ceux-ci s'en auraient arraché le coeur de voir leurs trois enfants se détester autant.
Mais les ainés grandirent vite et bientôt vint l'âge de trouver chaussure à son pied et se marier. Si cela n'était pas un problème pour Jane, Alec lui peinait plus. Beaucoup de femmes le voulaient comme époux, malgrès son jeune âge et sa classe sociale plus que moyenne, mais Alec n'en désirait aucune. A cette époque, bien sur, cela ne marchait pas comme cela, on se mariait avec la plus riche, celle qui donnerait la plus grande dot, et on assurait sa descendance, l'amour n'avait pas grand chose à voir avec les mariages. Et bien que l'on répétait cela à longueur de journée à Monsieur Alec, il ne voulait rien entendre. Celle qui aurait l'honneur d'être sa femme ne serait pas le fruit d'un arrangement stupide entre parent, il voulait vivre heureux, et vivre heureux avec une femme qu'il n'aimait pas n'était pas possible. Alors que Jane était l'enfant rêvée, qu'elle avait trouver son doux, Alec persistait faire de la résistance et à repousser toute les donzelles qui se présentait à lui. Si il en avait remarqué une, jamais elle ne l'aimerait, car la jolie Juliet était noble, riche, et courtisé par tout les plus grand prince, ce n'était surement pas un petit gens comme lui qui avait sa chance. Alors faute d'obtenir la fille de ses rêves, il n'obtiendrait personne. Il n'aimait pas l'imperfection des traits des autres, et si elles n'étaient pas laides, elles étaient bêtes, et faute d'être bêtes elles étaient pauvres. Les femmes lui semblait d'une banalité affolantes comparée à la belle Juliet.
Pourtant un jour, sans qu'Alec ne comprennent grand chose à la situation, on vint l'arrêter, lui et Jane. Ils étaient accusés de sorcellerie ou quelque chose de la sorte, et à cette époque les sorcières étaient très redoutées. Alec ne se souvint pas d'avoir eu le moindre comportement bizarre, et il se résisgna à croire qu'une personne les avaient dénoncé à tord. Evidement, vous vous doutez bien qu'à cette époque peut de gens se souciaient de savoir la vérité, on dénonçait quelqu'un et ce quelqu'un étaient immédiatement arrêté. D'un seul coup, Jane et Alec furent détester de tous, ils furent envoyé en prison durant quelques jours avant qu'on vienne les chercher pour leur sentance.
Alec prit soudain conscience de la situation, sans avoir besoin de faire le moindre effort, sans faire le moindre bruit, il ne put retenir les larmes qui lui coulait. Aussi bien pour lui que pour sa soeur, aujourd'hui ils allaient tout les deux mourir, au yeux de tous, un bucher avait été installé en plein centre ville, afin que tout les bourgeois de cette époque viennent assister au massacre. Alec et Jane y furent conduit et on les attacha à un grand pillier en bois, les main solidement ficelée avec de la corde dure. Toute les gymnastiques qui existaient de la main auraient été inutile pour essayer de se libérer. Alec regarda profondément sa soeur, dans ses grands yeux d'une beauté dont il n'avait jamais prit conscience. Il prononça avec légerté, avec clarté, avec sérénité : « Ne t'inquiète pas grande soeur » Il s'amusa à l'appeler ainsi, Jane ayant toujours adoré le fait d'être la plus grande de dix minutes. Alec réussit à déplacer de quelques centimètres sa main, afin de saisir celle de Jane, d'entre lassé leurs doigts dans un geste de réconfort désespéré.
Il parcourut du regard l'assemblé, qui étaient tous venu le voir. Il remarqua Juliet, qui l'observait avec froideur. Il se rendit ainsi compte que c'était la première fois qu'elle le regardait. Il serra les dents. Il savait qu'Iris et Gennaro n'avait pas voulu venir assister à cela, mais par contre Silvia elle était présente. Le visage tordu dans une expression qui singeait le désespoir. Ses talents d'actrice n'étaient pourtant pas très au point. Elle ne réussissait à camouffler sa joie, une petit sourire au coin de sa bouche fine, elle n'avait pas quinze ans mais elle arborait une sensation d'extrème supériorité. Alec comprit tout de suite pourquoi lui et Jane étaient là. A qui la faute hein ? Je pense que vous aussi vous avez comprit. Dans le coin aussi, se trouvait un homme un peu plus âgé que les jumeaux. Cet homme, Alec l'avait déjà croisé. Il était d'une beauté surréaliste. La perfection incarnée. Sa peau était d'une blancheur parfaite, d'une grâce, d'une rapidité.. Alec aurait tant voulu lui ressembler.. Cet homme, Alec croyait se souvenir qu'il se nommait Aro, après il n'en savait pas plus. Ce dernier guettait ceux qui allaient mettre le feu au tas de bois sous les pieds des jumeau. Alec se désintéressa de lui.
De grandes personnes, des torches à la main, s'approchèrent du bucher, Alec resserra sa main autour de celle de Jane. Il avala avec difficulter sa salive, accusé à tord, il plongea son regard sombre dans celui de Silvia qui les observait toujours ravie, simulant une quelconque tristesse. Alec la foudroya du regard. Trop jeune pour mourir...
Et le bucher s'enflamma.
Les flammes montèrent jusqu'à ronger les pieds des jumeaux. Alec attendait le moment où ils hurleraient de douleur, où les flammes le dévorerait tout entier. Et c'est quand les flammes commencèrent à le consumer qu'il sentit les liens qui le retenait prisonnier de cet enfer de desserrer. Il tenait encore fermemant la main de sa soeur Jane, sans comprendre ce qui arrivait. Il en vint à la conclusion qu'ils étaient tout deux entrain de mourir, il n'était pas si loin du compte. Les flammes le consumaient bel et bien, mais dans un sens qu'il n'avait osé imaginer.
Alec n'avait pas vraiment conscience de où il se trouvait. Il écoutait à peine la voix d'un homme qui lui expliquait des centaines de choses en même temps. Il parcourait le vide pour empoigner la main de Jane, qu'il ne rencontra pas. Où était-elle ? On lui expliqua la situation, les vampires, il ne voulait y croire, se pensant dans un rêve ou plutôt un cauchemar . Au bout de quelques jours néanmoins, la souffrance s'aténua.
Il se réveilla alors de cette torpeur. Il se sentait vidé, il se sentait bien, il n'avait plus mal nul par, il se sentait d'une légèreté incomparable. Il se leva pour s'observer dans un mirroir. S'attendant à tout. Le visage calciné par les flammes, déformer par des coups les traits tirés par ces jours d'horreur. Il ne se souvenait déjà plus de tout ce qu'on avait pu lui raconter. Et là, il s'étonna lui même de sa propre beauté. Sa peau qu'il pensait pâle l'était devenue à un extrème déroutant. Une pâle égale à nulle autre. Une blancheur livide, cadavérique, une blancheur parfaite. Ses traits s'étaient affinés, il semblait plus gracieux. Ses yeux étaient d'un pourpre profond. Il était aussi parfait qu'Aro. Il scruta les environs pour retouver sa soeur, Jane. Il n'eu aucun mal à l repèrer. Elle était aussi belle que lui. Si ce n'est plus encore. La perfection incarnée, toute la grace, on aurait dit un ange, une créature divine tombée du ciel, Alec resta quelque instant en extase devant elle avantde se souvenir qu'il s'agissait de sa soeur.
C'est ainsi qu'il écouta pour la deuxième fois les explications d'Aro qu'il semblait avoir oublier. Un vampire... il ne pouvait plus nier. Sa bouche était pateuse et il avait une intense envie de boire. Non pas d'eau ni d'alcool.. autre chose de plus.. effrayant.

« Je ne ressentis pas cela comme une punition, plutôt une seconde chance. Une seconde chance de faire justice. Quoi qu'il en soit, je ne sentais trahit de toute mon âme par une soeur qui était entrain de jubiler en se congralutant d'avoir eu le dernier mot. Lorsque je croisai le regard de Jane, je devinais qu'elle avait eu la même penser que moi. »

Alec ressentait une impression étrange. Cette.. transphormation, cette "mort" l'avait changé. Lui qui était si simple, lui qui était le petit Alec Bellini, lui qui n'était qu'un homme comme tant d'autre, sensible et droit.. Des étranges envies si souvent refoulées, tout ce qu'il n'avait jamais osé faire... Si vous pouviez vivre éternellement, si l'on vous avait déjà interdit l'accès au paradis, qui craindriez vous ?

Deux semaines plus tard, on appris la mort mystérieuse de Silvia Bellini, ce qui fit scandale. La famille était sans doute maudite disait-on. D'après la rumeur personne ne saurais les causes de cette morts. On avait simplement constater qu'elle avait disparut, laissant une marre de sang dans sa chambre et que toutes ses affaires avaient été détruites. C'est à ce moment là qu'Alec et Jane accompagner du reste de leur nouveau.. "clan" quitèrent Verone.
Le clan s'installa à Volterra.
Là-bas, Jane se découvrit un don. C'était le don qui lui correspondait parfaitement. Alec en fut jaloux. Elle, elle était supérieur, aussi bien physiquement qu'au yeux d'Aro. Elle était bien plus utile qu'Alec. Encore une fois dans l'ombre de sa parfaite soeur. A la vie comme à la mort, rien n'était si différent. Sauf peut-être ce que Jane pensait de lui. Elle était soudain bien plus tolérante, bien plus gentille avec lui. Ils devinrent bientôt carrément inséparable. Mais Alec était persuadé que c'était cela qui le gardait dans le clan des Volturis, rien d'autre. Encore une fois dans l'ombre, comme d'habitude.

« Je ne supportais plus la présence de ma soeur. Elle avait encore une fois atteint une perfection que je n'aurais jamais. Bien qu'elle avait pris une étrange importance pour moi, Jane m'étais aussi antipathique. Toujours parfaite, toujours la meilleure, toujours au dessus de moi..»

Mais il fallait se rendre à l'évidence, la supériorité de Jane serait éternelle, et il fallait la pardonner d'être ce qu'elle était. Alec aimait de plus en plus sa soeur, il l'aimait même plus qu'on ne pouvait aimer une soeur. Ils étaient inséparables. Les épreuves du passé, tout ce qu'ils subissaient, leur apprentissage de parfait vampire les rapprochaient comme jamais.
Alec découvrit le camps des Volturi, Caillus et Marcus les "chefs" avec Aro, Gianna la beauté sulfureuse.. et bien d'autre, si inutiles, si insignifiant à côté des trois chef.. Et de Jane.. Alec savait qu'il était aussi bien placé et respecté car il était le frère de Jane. D'ailleurs cette dernière y trouvait bien son compte, elle avait un don que tous enviait et avait réussit de par son caractère à trouver sa place, ce qu'Alec ne réussit pas à faire.

« Croyaient-ils que j'étais un simple d'esprit ? Croyaient-ils que je ne savais pas qu'elle était la seule à me considérer ? Je les détestais tous, je ne les aimais pas, je ne voulais que ma soeur. J'aurais voulu partir et l'emmener avec moi.. mais elle n'y tenait pas...»

Les années, les décénies... Le temps passait plus vite qu'avant, que lorsqu'il était humain. Dix ans lui semblait un laspe de temps étrangement court, comme si les journées ne duraient que quelques minutes. L'habitude, la routine commença à s'installer chez les Volturis. Alec et Jane virent arriver après eux bien d'autres dans leur grande famille, ils n'étaient plus des "nouveaux". La famille vivaient en s'abreuvant de sang humain ce qui ne dérangeait pas Alec. Il était bien plus fort en buvant du sang d'humain qu'en buvant du sang animal. Cependant et au contraire de tout les autres, il avait parfois pitié de ces pauvres gens effrayés.. Evidement il n'en toucha mot à personne, on se serait bien trop moqué de lui.

Les brises glaciales de l'hivers laissaient place à l'interminable soleil de l'été et ainsi de suite, le temps passait deplus en plus vite, l'éternité semblait courte, Alec ne voyait plus les années défilées tant elles passaient rapidement. Sa vie de vampire se passait plutôt bien. Même si dans sa nouvelle famille il n'était pas important, qu'il était toujours dans l'ombre de sa soeur, qu'il n'était considéré comme un vulgaire vampire utile.. parfois. Il se sentait plutôt bien. Il menait sa vie, il avait désormais l'opportunité de faire milles et une choses. Sa relation avec Jane n'avait pas changé, et Alec ne trouvait toujours pas chaussure à son pieds. Parfois, lorsqu'une vampirette de passage seulement, bien belle et pas trop stupide pointait le bout de son nez, Alec Volturi en profitait, mais cela était encore rare et il avait d'autre chose à faire que de s'occuper de sa vie amoureuse.
Les siècles s'enchainaient, Alec voyait la progression de la technologie, il assistait au transphormation des hommes, il se fondait dans la masse, s'appliquant à utiliser leur nouvelle machine. Et bientôt vint le deuxième millénaire, qui apporta avec lui un délicieux arome.
Elle se nommait Bella Swan, elle était plus succulente que toute les autres. Le clan des Volturi connaissait les Cullen pour les avoir déjà fréquenté, mais l'arrivée de Bella Swan chamboula pas mal de choses. Déjà s'était une humaine, une humaine qui savait tout des vampires. Mais elle était différente, ne serait-ce que pour l'intérêt que tout le monde lui portait. Tous savait qu'elle était complètement différente du reste. Et les Cullen jurèrent de la transphormée.

« Etais-je le seul à comprendre ? Etais-je le seul à avoir un aperçut distinct de se qui allait suivre ? Je les toisais, ils voulaient tous la transphormation d'Isabella Swan, sans que je ne comprenne pourquoi. Elle était différente, en tant qu'humaine, forcément inférieur à nous.. mais si elle égalais notre force ? Que se passerait-il ? »

Et la vie repris son cours pendant plusieurs décénies. Rien de très nouveau chez les Volturi. Afin.. avant un autre jour particulier. Aro avait quitté Volterra pour quelques jours, il se rendait en angleterre, régler un problème, les vampires s'exposaient toujours trop. Il revint quelques jours plus tard que prévu. Personne e s'en inquiéta trop. Mais lorsqu'il revint... Il avait l'air soucieux, derrière elle avançait une vampire, fraichement transphormer vu l'expression de son visage. Alec la regarda intensément lançant un regard interrogateur à Aro. "Une petit erreur" marmona-t-il. Alec s'imagina parfaitement la situation. Il toisa la nouvelle venue. Et Alana rejoind la tribu
Alec ne cessa de se demander pourquoi Aro la gardait avec eux. Pourquoi il ne s'en débarassait pas. Une erreur, et la voilà toujours parmis les Volturi alors que bien d'autres avaient été exécutés quand leur temps de services s'était écoulé. Pourtant Alana était toujours là, telle une intruse, une vulaire intruse. Sans importance, sans rien de particulier. Et quand Alec croisa le regard de Jane, il pensait bien sur à ce qu'Alana représentait.

« Je LA voyait en Alana. ELLE était toujours présente, après tant de temps, elle était toujours dans mon esprit comme le bourreau qui aurait tranché ma gorge. Alana avait la même place.. qu'ELLE et je voyais arrivé l'heure de la trahison comme un évidente fin.. »

Alec détesta immédiatement, comme il 'lavait fait plusieurs siècles auparavant, de détester cette nouvelle venue. Jane fit de même. Alec devina qu'elle pensait la même chose que lui. Que le nom de la traitresse de leur vie lui revenait en mémoire comme à lui. Ils l'éxcluèrent alors comme ils pouvaient. Il ne lui parla que pour lui envoyer des méchansté à la figure. Il la détestait, sans qu'elle ne sache pourquoi. Exactement comme Silvia Bellini.. auparavant..

Quelques années encores s'écoulèrent, il savait depuis quelques décénies qu'Isabella Swan s'était transphormée à son tour. Alec avait été le seul à ne pas s'en être réjouit. Maintenant, il voyait se dessiner à l'horizon ses sombres prévision. Les Cullen avaient déménagé en Alaska, où les "enfants" étaient étudiant à l'université. Aro vint alors trouver les jumeaux. Il avait décidé d'envoyer Jane et Alec à Juneau, étudier dans la même université que les Cullen, pour les surveiller. Il est vrai que peu à peu, ce clan commençait à prendre de la puissance, et ce n'était pas bon pour les Volturi. Alec ne pouvait s'empêcher de ressentir un sentiment glorieux, il avait eu raison.. Mais bien sur, il ne le fit pas remarquer.
La perspective de quitter l'Italie ensoleillé avait plusieurs points positif, premièrement il pourrait sortir dehors plus souvent, et éviter ainsi les souterrains de Volterra, deuxièmement il quittait le groupe en "mission" il partait comme il l'avait toujours voulu avec Jane.

INFORMATIONS
image 100*100
    DON: Priver ses victimes de toute sensation
    STATUE SOCIALE: Célibataire
    AVATAR: Cameron Bright



_________________________________________________

My heart stops
When you look at me
Juste one touch
Now baby I believe
This is real
So take a chance
And don't ever look back
Don't ever look back

Jasper ♥️



Dernière édition par Alice Cullen le Dim 5 Juin - 8:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Cullen
Première Rencontre
avatar

Messages : 276
Localisation : Forks

Moi
Age: 19 ans en apparence
Love: Jasper
Statut: Vampire végétarienne

MessageSujet: Re: La garde des Volturis   Ven 3 Juin - 14:18

image 200*400

20 ans
07/10/1779
Italienne
Vampire sanguinnaire
Volturis
Heïdi Blake Volturi
Heidi a toujours été orpheline, et ne cherche pas à connaître ses parents. Elle a su vivre sans eux, alors a quoi bon ? Quand elle était jeune, tout le monde la regardait, il n'y avait pas une minute sans qu'on la regarde, qu'on la fixe dans la rue. Habituer, à force, dès qu'elle voyait quelqu'un la regarder, elle s'en fichait, c'était sans importance, après tout, pour elle. Mais un jour, alors qu'elle marchait tranquillement dans la rue, un jeune homme blond, la fixait. Ne réagissant pas, Heidi passait son chemin. Mais l'homme la fixait sans cesse, pensant une semaine, sans relâche. Alors, Heidi, qui commençait à en avoir marre, alla voir le jeune homme. Mais elle n'eut pas de chance, ce jour la. C'était l'un des frères Volturi, Caius, si vous voulez savoir. Il l'a transforma, étant sûr qu'elle aurait un très bon don. Et cela n'avait pas raté ! Heidi a comme don d'attirer n'importe qui comme elle le désire, on peut dire qu'elle est un appât, en quelque sorte.
Depuis qu'elle fait partie des Volturi, elle s'est pris d'amitié avec Hestia, qui est devenue sa meilleure amie, elles sont inséparables, depuis, même si parfois, elles se font la guerre pour savoir qui est la plus belle, entre les deux jeunes filles.


INFORMATIONS
image 100*100
    DON: Attire n'importe quel personne
    STATUE SOCIALE: Célibataire
    AVATAR: Elisha Cuthbert



_________________________________________________

My heart stops
When you look at me
Juste one touch
Now baby I believe
This is real
So take a chance
And don't ever look back
Don't ever look back

Jasper ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Cullen
Première Rencontre
avatar

Messages : 276
Localisation : Forks

Moi
Age: 19 ans en apparence
Love: Jasper
Statut: Vampire végétarienne

MessageSujet: Re: La garde des Volturis   Dim 5 Juin - 8:15

image 200*400

25 ans
01/12/1560
Italien
Vampire sanguinnaire
Volturis
Démétri Volturi
Lorsque il étais encore humain : Démétri est né en Transylvanie en 1538 dans une famille de nobles, les Valenka. Ses parents se sont très peu occupés de lui, son éducation a surtout été faite par son précepteur Jeremiah Stavinski. Cet homme menait la vie dur à Démétri : il n'aimait pas les enfants et pourtant il a du l'élever comme si il était son propre fils. Il lui a fait apprendre dès son plus jeune âge les notions de mathématiques les plus compliqués, ainsi que des évènements historiques les plus importants et les livres les plus marquants. Mais il était difficile pour Démétri de retenir tous ce qu'il apprenait depuis ses 6 ans, ce qui mettait hors de lui Stavinski qui pouvait l'enfermer durant plusieurs jours dans la cabane qui se trouvait dans la forêt qui entourait sa maison. Sa mère était une femme d'une grande beauté mais qui n'avait jamais voulu être mère de peur que cela la tue où que cela soit néfaste à son physique. C'est pour cela qu'elle ne se préoccupait que très peu de son fils qu'elle considérait comme un incapable vu ce que lui en disait Stavinski. Son père était fier d'avoir comme seul enfant un fils, mais il n'était pas souvent là à cause des ses voyages. Mais dès qu'il était là, il partait à la chasse avec Démétri et lui révélait tous les secrets pour chercher le gibier.
Lorsqu'il eut 17 ans, le père de Démétri mourut à la guerre. Il dut faire face à la haine de sa mère qui le détestait un peu plus de jour en jour et à celui de son précepteur qui n'arrêtait pas de le dévaloriser. Enervée par sa seule présence, sa mère décida d'envoyer son fils chez sa famille en Italie jusqu'à ses 23 ans afin "d'améliorer, s'ils arrivent, le comportement de ce pauvre enfant attardé", comme elle ne cessait de le répéter.
Cinq après son arrivée (il n'avait plus remis les pieds en Transylvanie depuis son arrivée chez sa tante), Démétri apprit que sa mère s'était remarié avec Stavinski et décida pour la première fois de désobéir à sa famille. En effet, il partit en pleine nuit sans aucune affaire et se plongea dans les rues sinueuses de Volterra

La transformation : Démétri marchait depuis plusieurs heures lorsqu'il se rendit compte qu'il s'était perdu dans les rues sinueuse de Volterra. Il vit alors une personne qu'il reconnut tout de suite grâce à sa grâce qui avait toujours marqué Démétri : Aro Volturi, un proche ami de sa tante qui venait souvent lors de réceptions qu'elle organisait. Démétri fut soulagé de voir que quelqu'un pourrait enfin l'aider...A cet insttant, il n'imaginait pas à quel point. Aro se jeta sur lui et le mordit au coup. Il s'était montré très intéressé par Démétri et avait senti son incroyable capacité à trouver qui il voulait.
Pris de convulsion, le jeune homme de 22 ans essayait d'arrêter le flot de sang qui coulait de son coup...Il ne comprenait pas ce qui lui arrivait et n'aurait jamais imaginé qu'Aro puisse lui faire du mal. Ce dernier lui dit que la douleur serait insoutenable mais que bientôt il se sentirait mieux que jamais...


A présent : Démétri fait parti de la garde des Volturi et est un élément indispensable à sa famille. Il est la seule personne au monde à pouvoir trouver n'importe qui une fois qu'il a pu enregistré son odeur dans sa mémoire. Son odorat est très développé ce qui lui permet ainsi de capter absolument toutes les odeurs qui l'entourent. C'est pour cela que personne ne peut se cacher de lui une fois qu'on le rencontre ou d'envisager de s'enfuir pour ne pas être retrouvé par Démétri car selon l'odeur qu'une personne diffuse, il sera capable d'appréhender son moindre geste.
Les Volturi se servent des talents de Démétri lorsqu'ils doivent retrouver une personne mais aussi lorsqu'ils veulent recruter des humains (pour travailler pour eux ou comme potentiels vampires, mais ce dernier cas se fait de plus en plus rare). Démétri est aussi le messager des Volturi : c'est lui qui avertit lorsque certains vampires qui ne respectent pas les règles établies par sa famille ou lorsqu'ils sont convoqués à Volterra.

INFORMATIONS
image 100*100
    DON: Traqueur
    STATUE SOCIALE: Célibataire
    AVATAR: Charlie Bewley



_________________________________________________

My heart stops
When you look at me
Juste one touch
Now baby I believe
This is real
So take a chance
And don't ever look back
Don't ever look back

Jasper ♥️



Dernière édition par Alice Cullen le Dim 5 Juin - 8:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Cullen
Première Rencontre
avatar

Messages : 276
Localisation : Forks

Moi
Age: 19 ans en apparence
Love: Jasper
Statut: Vampire végétarienne

MessageSujet: Re: La garde des Volturis   Dim 5 Juin - 8:35

image 200*400

17 ans
06/12/1711
Italienne
Vampire sanguinnaire
Volturis
Rénata Volturi
Renata est l'une des premières transformée par Aro.Cela ne se voit pas vu qu'elle est figée sur ses 17 ans.
La jeune fille Elle n'a jamais connu sa mère et avait toujours vécu avec son père.
Un jour, ce dernier avait peur, cela elle l'avait vu sur son visage.
Il venait de rentrer, claquant la porte et tirant le verrou quand il plongea littéralement sur sa fille, lui disant qu'ils devaient partir, vite, sans rien dire à personne.
Elle avait quelques minutes pour attraper le plus d'affaires possible puis ils partiraient.
Mais ils n'eurent pas ce loisir. La porte vola en éclats et un homme, le plus beau que Renata n'eut jamais vu de sa vie, entra.
Il avait des yeux noirs effrayants, était pale comme un mort et le visage déformé par l'avidité, comme s'il mourrait de faim.
Il fixait son père de la même manière qu'aurait regardé un affamé à une frite qui voulait s'enfuir. Le père hurla, supplia pendant que Renata, elle ne pouvait plus bouger, ses yeux fixé sur l'homme qui venait de rentrer.
Il ne devait pas être plus âgée que lui enfin! La trentaine tout au plus. Comment son père pouvait-il avoir peur de lui?
-"Oh, je vois. C'est qu'on a une progéniture."
-"Non, pas elle, je vous en prie, je vous en supplie, laissez ma fille tranquille. Elle n'a rien fait, elle n'a rien à voir là-dedans! Laissez-la partir."
L'homme renifla, comme s'il y avait un rôti dans le four.
-"La laisser? Mais vous plaisantez? son parfum est presque aussi succulent que le vôtre."
Tout le sang restant encore sur la figure de l'adolescente disparu et elle fut presque aussi blanche que le mystérieux homme. Soudain, l'homme s'accroupit puis bondit sur le père.
Renata cria à s'en casser les cordes vocales. Son père était là, par terre, mort. L'homme était au dessus de lui et lui suçait tout son sang à une vitesse vertigineuse.
Ce fut plus fort qu'elle. Elle essaya de lui échapper. Elle se dirigea vers la fenêtre qui était la sortie la plus proche. Problème, elle était au deuxième étage. L'homme, ayant fini le sang de son père s'approcha d'elle. Elle supplia, se mit à genoux, laisssa sa fierté de côté, alors l'homme lui dit :
"Bonjour, je m'appelle Aro. Ne m'en veut pas ma fille."
Sans comprendre ce qu'il se passait, la jeune fille sentit sa tête cogner le sol. Il était sur elle.
Il la mordit dans le cou. Elle s'était assomée.
Lorsqu'elle se réveilla, elle cru être morte.
Elle voyait une lumière blanche. Puis elle vit un ange au-dessus d'elle.
Mais lorsqu'elle senti une douleur fulgurante lui traverser la colonne vertébrale, un feu follet lui dévorer le corps, elle sut qu'elle n'était pas au paradis, quel paradis aurait pu offrir une telle douleur???
Deux jours plus tard, la douleur avait disparue.
Lorsqu'elle se releva, elle était dans une grotte. aro n'était pas avec elle. mais il revint quelques heures plus tard et lui expliqua tout ce qu'il savait d'elle et des vampires.
Mais encore à ce jour, elle ne sait pas ce que son père avait fait.
Son pouvoir est très puissant et très efficace lors d'une bataille.
C'est un peu la chouchoute de Aro et elle se dispute souvent avec Jane, n'aimant pas avoir de la concurrence.

INFORMATIONS
image 100*100
    DON: Bouclier physique
    STATUE SOCIALE: Célibataire
    AVATAR: Shailene Woodley



_________________________________________________

My heart stops
When you look at me
Juste one touch
Now baby I believe
This is real
So take a chance
And don't ever look back
Don't ever look back

Jasper ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Cullen
Première Rencontre
avatar

Messages : 276
Localisation : Forks

Moi
Age: 19 ans en apparence
Love: Jasper
Statut: Vampire végétarienne

MessageSujet: Re: La garde des Volturis   Dim 5 Juin - 8:57

image 200*400

22 ans
25/03/1787
Italien
Vampire sanguinnaire
Volturis
Félix Volturi
Felix est né d'une famille de riches italiens. Il habitait à Volterra, mais il n'avait pas beaucoup le droit de sortir... du moins pour son enfance! Il était très respecté dans son école par sa grande musculature qui lui donnait beaucoup de force. Il a grandit et arrivé à ses 21 ans, il rencontra une jeune fille. Il tomba directement amoureux d'elle et lui avoua sa flamme. Felix était très heureux car une année plus tard ils se marièrent. Pour leur voyage de noce Felix alla en France et un soir, la jeune femme l'embrassa et commença à déscendre sa tête vers le cou de Felix. Quand elle posa à peine ses dents sur sa peau chaude, Felix eu une réaction inatendu et écarta sa femme. Celle-ci n'apprécia pas et se jeta sur lui. Il eu la chance de l'esquiver et une course poursuite commença dans leur chambre d'hotel. Felix était certes fort mais l'autre vampire l'était deux fois plus, sitôt qu'après 5 minutes la femme de Felix l'attrapa et planta enfin ses crocs dans son cou. Felix ressentit une effroyable douleur et il commença sa transformation. La femme, satisfaite, décida de revenir à Volterra pour terminer la transformation de Felix. Quand elle arriva là-bas, elle n'attendit que deux jours avant que Felix soit entièrement un vampire. Mais celui-ci n'appréçia pas contrairement à sa femme et il se jeta sur elle pour la détruire. Déboussolé, il sortit de la maison où il était et marcha dans les rues. Curieusement, tout était plus intense autours de lui et malgré ce qui lui était arrivé, il n'avait pas le moindre soupçon de fatigue. Il regardait le ciel noir qui parraissait bien illuminé quand il percuta quelqu'un. Il regarda la personne et il avait en face de lui une jeune femme, blonde et fine. Pourtant, celle-ci eu la force de le repousser à 3 mètres plus loin. Alors il se releva quand la nouvelle femme s'approcha de lui pour le regarder dans le yeux. Elle eu un sourir mesquin et lui ordonna de venir dans le clocher, avec elle.
Felix est maintenant un garde des Volturis, mais n'a aucun don. Il a juste une force surprenante qui est la raison de sa présence chez les Volturis.

INFORMATIONS
image 100*100
    DON: Aucun
    STATUE SOCIALE: Célibataire
    AVATAR: Tom Welling



_________________________________________________

My heart stops
When you look at me
Juste one touch
Now baby I believe
This is real
So take a chance
And don't ever look back
Don't ever look back

Jasper ♥️

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La garde des Volturis   

Revenir en haut Aller en bas
 
La garde des Volturis
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Garde impériale
» 03. Prends garde ! Spider Cochon est là.
» Garde de la Citadelle a cheval.
» garde royal rohan
» Les unités de la Garde Imperiale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hopeless Dreams :: Votre Personnage :: Post-vacants :: Les vampires-
Sauter vers: